Posts Tagged ‘open access’

Quel format pour la publication scientifique ?

février 17, 2011

J’ai eu hier une discussion passionnante avec Tommaso Venturini, Paul Girard et Julien Rault (voir ses travaux sur le logiciel SPIRE), membres du MediaLab de Science Po (dirigé par Bruno Latour) au sujet du futur des formats de publications scientifiques et le projet de créer un « Journal od Digital Social Sciences ». Ci-dessous quelques réflexions écrites dans le train en rentrant.

Comment se fait-il qu’au XXI siècle le standard de la publication soit encore le papier ? En science, beaucoup d’entre nous se documentent, effectuent des recherches, lisent et écrivent sur ordinateur (et maintenant sur tablette). L’ordinateur est évidemment également au centre des pratiques de recherche, pour, entre autres, la collecte et l’analyse de données, la programmation et la simulation de modèles. Ce constat ne se limite évidemment pas qu’aux sciences dures, la majorité des sciences sociales ayant maintenant intégrées l’informatique au coeur de leurs pratiques. Et pourtant toutes ces recherches, si innovantes fussent-elles dans leurs méthodes, finissent irrémédiablement publiées sous la forme maintenant bicentenaire de l’article scientifique papier.

On ne mesure sans doute pas suffisamment le retard scientifique que fait prendre ce goulot d’étranglement. Il est si souvent difficile de reproduire une expérience décrite dans un article, alors qu’il serait si simple d’inclure dans le corps même de l’article les données et algorithmes nécessaires à la poursuite de la recherche qui y est présentée. Un nouveau format pour la publication scientifique ne devrait évidemment pas se contenter de permettre l’inclusion de sons, de videos, il devrait proposer des interfaces pour que lecteurs, éditeurs et relecteurs puissent à leur tour explorer les données présentées, les projeter éventuellement sous des angles inédits, dans le but d’évaluer en profondeur la qualité de la recherche produite, dans l’espoir qu’elle serve de base à de future exploration.

Imaginons un article scientifique composé dans un format  capable de coder des livres-machines comme le format Bookapp. Chaque page pourrait accueillir non seulement des animations et des vidéos, mais aussi de véritables interfaces de visualisation pour explorer les graphes et les données présentées, lancer, pourquoi pas, d’autres expériences sur les mêmes modèles. Les annexes contiendraient le code des algorithmes, les corpus utilisés pour l’étude, le tout exportable et facilement réutilisable pour toute personne souhaitant poursuivre la recherche.

Trois points importants

1. Fermeture et autosuffisance. Il est crucial que toutes ces ressources soient incorporées dans l’article lui-même et non pas des liens vers des ressources extérieures. Pour jouer son rôle traditionnel d’archive, l’article se doit être une forme close, auto-suffisante.

2. Citabilité. Chacune de ses parties se doit d’être parfaitement citable. J’ai déjà décrit une solution générique qui permet de résoudre ce problème, y compris pour le cas d’objets complexes comme des livres-machines. Reste à assigner un numéro de référence à chaque publication de ce type (DOI, ISSN ou autre). Ceci ne devrait pas poser de problème.

3. Archivage. Il convient que des journaux et des bibliothèques archivent ces articles d’un nouveau genre avec le même soin et la même diligence qu’ils le font pour le format papier. Il sera sans doute nécessaire d’effectuer les opérations de conversion et de maintenance nécessaires à ce que les articles publiés restent lisibles au fil des ans. C’est un enjeu de taille qui demandera (comme aujourd’hui) des efforts et des financements réguliers.

Il y a bien-sûr d’autres chantiers importants dans le domaine de la publication scientifiques (l’open-access, la reforme du peer-reviewing, etc.) mais le format de publication est il me semble une question cruciale, à ma connaissance très peu discutée. Espérons que nous aurons l’occasion très bientôt de lancer une première expérience dans ce sens.